Pourquoi la sémantique est-elle si importante en SEO ?

Sémantique et SEO

Lorsque l’on demande à un internaute de définir le référencement, sa réponse contient toujours l’expression les mots-clés : Le référencement, ce sont les mots-clés ou encore Il faut mettre des mots-clés… Tout le monde comprend donc très bien qu’il s’agit avant tout de mots, de vocabulaire. Mais cela s’arrête là, en général. En effet, il est difficile de comprendre comment on peut influencer les SERP[1] sur une expression ou un mot-clé donné. Pourtant le spécialiste du SEO[2] n’est pas un magicien ni un expert capable d’appuyer sur un bouton pour qu’un site remonte à la première position. Il lui faut travailler à l’aide de la sémantique.

Qu’est-ce que la sémantique ?

Avant l’ère moderne, on étudiait la logique. Il s’agissait d’étudier les phénomènes langagiers et de tenter de comprendre comment fonctionnaient les langues. Au vingtième siècle est apparu le terme de linguistique. Cette science humaine, à laquelle se sont consacrés un nombre croissant de chercheurs, s’est divisée en différentes disciplines :

  • la linguistique générale, qui pose des principes généraux d’analyse des langues
  • la phonétique et la phonologie, qui s’intéressent de près aux sons d’une langue et à la manière dont on les prononce
  • la sociolinguistique, qui analyse une langue et ses évolutions en fonction de son contexte sociologique
  • la psycholinguistique, qui analyse les phénomènes langagiers par le prisme de la psychologie
  • la sémiologie et la sémantique, qui étudient l’évolution des signes au sein de la vie sociale et la signification de ces signes

La sémantique est donc une science sociale, dont la raison d’être est la compréhension de ce que signifient les mots que l’on emploie, dans tel ou tel contexte. Si aujourd’hui on parle de sémantique dans le web, c’est parce que le sens des mots employés par les internautes est au cœur de l’économie numérique. En effet plus on comprend ce que souhaitent les internautes, plus on peut leur fournir des biens et des services adaptés à leurs envies.

Personne faisant une recherche sur Google

Comment créer du contenu sémantique ?

Dans le cadre de l’édition d’un site internet, il est recommandé aujourd’hui de rédiger des contenus que l’on appelle sémantiques. Pourquoi ? Parce que Google se base en partie sur l’analyse des textes qu’il trouve sur les pages que son robot parcourt, pour choisir quelles pages seront positionnées au sommet des SERP. Il est donc crucial de lui proposer des contenus riches de manière à l’informer le plus correctement possible sur ce que l’on propose sur les pages de son site.

Pour créer des contenus qui soient aptes à favoriser le référencement, il est important :

  1. de réaliser, en amont de la rédaction elle-même, un brainstorming autour des mots qui définissent ce que l’on souhaite proposer aux internautes
  2. de lister le plus grand nombre de mots de vocabulaire possible : nom, verbes, adjectifs
  3. de rédiger des textes qui contiennent ces mots, parce que c’est de cette manière que l’on peut informer clairement l’internaute
  4. d’organiser ces contenus à l’aide des balises HTML faites pour mettre en page les textes et donc en faciliter la lecture, tant par les humains que par les robots

En procédant ainsi, on facilite le travail de lecture de Google, ce qui n’est pas la moindre des conséquences.

Intelligence artificielle et humaine

Qu’est-ce que le netlinking sémantique ?

Ensuite dans une stratégie de référencement naturel, on doit réaliser des backlinks[3], c’est-à-dire des liens vers son site à partir d’autres sites. Trois points sont extrêmement sensibles, dans le cadre d’une stratégie de netlinking[4] :

  • le choix des sites source – c’est-à-dire des sites qui font des liens vers le sien,
  • le contenu des textes que l’on publie sur ces sites,
  • l’ancre des liens que l’on place dans ces textes, et qui pointent vers le site que l’on souhaite référencer – le site cible.

En effet on ne fait pas juste des liens pour faire des liens. Si l’on souhaite relier des sites entre eux, il faut que cela soit logique, c’est-à-dire que cela a un sens. Là encore, on est pleinement dans la sémantique. Si l’internaute clique sur un lien, c’est pour trouver quelque chose d’intéressant, qui correspond à la fois à ce qu’il est en train de lire, mais aussi à ce que lui indique l’ancre du lien. Donc lorsque l’on souhaite mettre au point un réseau de liens pour le SEO, il est nécessaire :

  • de trouver des sites qui ont une thématique similaire ou proche de celui que l’on cible,
  • de rédiger des textes en français qui soient riches en vocabulaire, et bien structurés,
  • de placer des ancres de liens qui soient de vraies indications de ce que l’internaute va voir en visitant la page ciblée, et pas seulement des mots-clés.
  1. [1] SERP : acronyme de « Search Engine Result Page » ou page de résultats des moteurs de recherche. [retour]
  2. [2] SEO : Ce terme définit l’ensemble des techniques mises en œuvre pour améliorer la position d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche. [retour]
  3. [3] Backlink : lien entrant provenant d’un autre site. [retour]
  4. [4] Netlinking : stratégie qui consiste à augmenter le nombre de backlinks vers un site internet pour améliorer son positionnement et sa visibilité. [retour]
William Petigny

William Petigny

Je suis développeur web et me passionne pour le numérique en général, mais plus particulièrement pour le marketing, le SEO et… la photo naturaliste. Je partage avec vous mes découvertes, expériences, astuces et méthodes pour améliorer votre activité sur Internet.

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *