Comment optimiser le référencement de vos images

Optimiser vos images pour le SEO

Les visuels sont au cœur de votre stratégie marketing sur Internet. Ils permettent d’appuyer vos valeurs et de mettre en avant vos produits. Ils peuvent constituer une source de trafic importante. Découvrez nos conseils pour optimiser le référencement de vos images.

Anatomie de la balise IMG

Pour afficher ses contenus, un site web utilise le langage HTML qui est interprété par l’ensemble des navigateurs web. Ce langage est constitué de balises qui permettent de structurer et d’afficher à l’écran l’ensemble des éléments contenus dans une page. Pour un paragraphe, on utilisera la balise « <p> », pour un lien, la balise « <a> », etc.

L’affichage d’une image s’opère à l’aide de la balise « <img> ». Cette dernière est constituée d’attributs permettant de spécifier des valeurs pour adapter son comportement. Certains de ces attributs sont facultatifs tandis que d’autres sont obligatoires pour garantir un affichage correct. Pour rester dans notre sujet, nous allons nous intéresser à trois attributs contenus dans cette balise : « src », « alt », « title ».

L’attribut « src » pour « source », prend comme valeur l’adresse de l’image. Pour renseigner une description textuelle, nous nous concentrerons sur « alt ». Enfin, « title » apporte une description complémentaire.

Anatomie de la balise IMG

7 conseils pour un meilleur référencement de vos images

Les moteurs de recherche ne savent pas encore interpréter les images. Ils ne « comprennent » que les mots qui sont inclus dans les contenus textes de vos pages web. Vous devez donc contextualiser les images pour qu’elles puissent être associées aux mots-clés ou même aux thématiques de vos pages. Des images adaptées et légères sont également mieux perçues pour être bien positionnées. Les quelques recommandations qui suivent vous aideront à améliorer leur référencement.

Vos images visibles sur Google

1. Nommez correctement vos images

Pour aider les moteurs de recherche à comprendre et référencer vos images, il est important de leur donner un nom pertinent qui en décrit le contenu. Ainsi, évitez les noms tels que « IMG52687.jpg » et privilégiez par exemple « robe-sequins-grise.jpg ».

Évitez les accents et les caractères spéciaux. Séparez les mots à l’aide d’un tiret court (-) pour faciliter l’interprétation des moteurs de recherche, avec une limite de 3 mots maximum pour ne pas suroptimiser. Dans l’optique de maximiser le référencement de vos images, pensez à utiliser un mot-clé en lien avec votre contenu dans le nommage de vos visuels.

2. Complétez l’attribut Alt

L’attribut Alt (pour « alternative ») est essentiel pour vous permettre d’optimiser le référencement de vos images. Il leur ajoute une courte description de ce que contient l’image pour faciliter la compréhension des moteurs de recherche. La valeur renseignée dans l’attribut « alt » pourra se substituer à l’image si cette dernière ne s’affiche pas. Elle sera également lue par les navigateurs pour aider les personnes malvoyantes à comprendre le contenu du visuel. Il est donc essentiel qu’elle soit présente de manière descriptive pour optimiser votre SEO[1], mais aussi pour améliorer l’accessibilité et l’expérience utilisateur sur votre site.

Intégrez y des mots-clés, mais attention à ne pas faire de « Keyword Stuffing », c’est-à-dire de « bourrage » de mots-clés, ce qui serait considéré comme de la suroptimisation et pourrait nuire à votre référencement. Optez par exemple pour : alt= »Robe à sequin argentée ». La balise « alt » est également idéale pour vous aider à travailler vos expressions de longue traîne.

3. Peaufinez l’attribut title

L’attribut « title », pour le titre de l’image, est l’un des éléments à compléter. Il s’affiche au survol de la souris et doit décrire le contenu de l’image de manière courte et précise. Il n’a pas d’impact direct sur le SEO, mais il aide les moteurs de recherche à comprendre votre image. Il est important pour améliorer l’accessibilité et l’expérience utilisateur. Complétez-le à l’aide d’un mot-clé et de façon informative.

4. Ajoutez une légende

Pour optimiser votre référencement, ne négligez pas la légende de vos images. Il s’agit du texte affiché en dessous de vos visuels et qui permet de leur ajouter une information complémentaire ou un contexte. Elle facilite la compréhension des internautes. Insérez-y vos mots-clés de manière naturelle.

L’ajout d’une légende ne renforce pas directement le référencement de vos images, mais permet d’ajouter du contenu textuel à votre page, et donc des occurrences de mots-clés. Cela impacte positivement le référencement du contenu de la page sur laquelle se trouve votre image, et donc, indirectement, votre image elle-même.

5. Paramétrer le format avec soin

La vitesse de chargement d’un contenu est un facteur important en SEO, c’est pourquoi vous choisirez un format adapté pour un poids modéré de vos images afin d’en optimiser le référencement.

Les formats PNG (pour les illustrations ou les visuels nécessitant un fond transparent, comme les logos), JPEG (pour les photos) et GIF (pour les images animées) sont à privilégier. Google à créé un format d’image spécialement adapté au web qui tend à se généraliser : le WebP. Il permet un gain de poids sensible sans perte de qualité perceptible. Attention tout de même aux navigateurs qui ne le prennent pas encore en charge.

Une résolution de 72 ppp[2] est suffisante pour le format web. Si votre image est trop grande, n’hésitez pas à en réduire les dimensions. Cela l’allégera et améliorera ainsi sa vitesse de chargement.

Plus le poids de vos images est élevé, plus votre site Internet sera lent. Nous vous conseillons donc de compresser vos visuels avant de les mettre en ligne. L’objectif est de les rendre faciles à charger sans perdre en qualité. Cette opération peut être réalisée par des logiciels de traitements d’images ou par des outils en ligne tels que tinypng.com ou squoosh.app.

6. Travaillez le contexte

Référencer ses images

L’utilisation des visuels doit toujours être réalisée dans le but d’améliorer l’expérience utilisateur. C’est pourquoi le placement de votre visuel et le contexte qui l’entoure sont primordiaux pour vous permettre d’optimiser le référencement de vos images. Ils aident les moteurs de recherche à comprendre et indexer vos visuels.

Placez donc vos images à proximité de titres et de textes qui comprennent vos mots-clés. À noter que plus votre image est placée en haut de votre page et à proximité de hauts niveaux de titre, plus elle sera considérée comme importante par les moteurs de recherche.

7. Créez un sitemap pour les images

Maintenant que vous avez optimisé le référencement de vos images, il est important de les communiquer aux moteurs de recherche par le biais d’un sitemap pour les images. Cette manipulation est importante pour leur permettre de savoir où se situent les visuels à indexer, ce qui augmentera les probabilités qu’elles soient bien référencées.

Cela peut être possible par le biais de l’interface de la Google Search Console. Pour ce faire, n’hésitez pas à prendre connaissance des recommandations officielles de Google.

Conclusion

Vous avez maintenant les informations nécessaires pour faire rendre visibles vos images sur les moteurs de recherche. Il ne reste plus qu’a appliquer ces conseils que les internautes vous trouvent plus facilement.

  1. SEO : Ce terme définit l’ensemble des techniques mises en œuvre pour améliorer la position d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche. [retour]
  2. PPI : Pixel Par Pouce, il s’agit de la résolution de l’image en fonction de sa densité de pixels. [retour]
William Petigny

William Petigny

Je suis développeur web et me passionne pour le numérique en général, mais plus particulièrement pour le marketing, le SEO et… la photo naturaliste. Je partage avec vous mes découvertes, expériences, astuces et méthodes pour améliorer votre activité sur Internet.

Laisser un commentaire :

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *